Le Maniement des Larmes – Vendredi 26 Octobre à 20h30 Salle de Spectacle de la Médiathèque de Saint Eloy Les Mines

 

 

Après le succès du Petit Chaperon de Ta Couleur, à venir: le prochain spectacle de la saison 18-19

Un spectacle à ne pas louper (voir la presse en parle ci-dessous) :

Vendredi 26 OCTOBRE à 20h30 Salle de Spectacle de la Médiathèque de Saint Eloy Les Mines

LE MANIEMENT DES LARMES Cie Un Pas De Côté

« Théâtre Documentaire » façon Polar

Pensez à réserver : serviceculturel@paysdesainteloy.fr

Tarif : 8€ – 4€

 

Nicolas Lambert travaille depuis de nombreuses années à la proposition d’un théâtre documentaire. Le principe ? Il peut se résumer à ses propres mots : « Si le théâtre ne sert pas à piger le monde, il ne sert à rien ».

Après s’être attaqué au Procès Elf et la Francafrique (ou fric), aux secrets de l’atome Français, il aborde ici le sujet sensible des armes et leur commerce. Ça peut paraitre un peu indigeste voire ennuyeux ?

Détrompez-vous, c’est tout le contraire : Nicolas Lambert est instructif, enrichissant, et surtout très drôle !!!

« Le Maniement des Larmes » dresse un portrait de la politique de l’armement en France.

Sur scène :  ce qui nous arrive et ceux par qui nous arrivent ces évènements : personnalités politiques (président, Premier ministres, députés), intermédiaires et hommes de l’ombre, mais aussi journalistes et agents du renseignement.

Entre emballements médiatiques, ténacité des juges d’instruction, écoutes téléphoniques, valse des valises et culte du secret, des guerres grondent et des familles éclatent…

A la façon d’un polar, il y a fort à parier que ces aventures vous tiennent en haleine…

La Presse en Parle :

Figaroscope : « Irrésistible, documenté, et même très bien par un comédien hors pair. »

 

Le Canard Enchaîné : « Sidérant et instructif »

 

Le Monde diplomatique : « Une comédie noire du pouvoir. Tout est vrai, tout est incroyable. »

 

Le Parisien : « Chaque personnage existe, tous les propos sont exacts. Théâtre d’investigation, soit, mais théâtre avant tout. Lambert n’en oublie pas de proposer un remarquable spectacle. On y rit aussi. Jaune, bien sûr, devant les compromissions et mensonges que mettent en exergue ces fragments de réalité mis bout à bout.

 

Le Monde : « Un one-man-show sur le complexe militaro-industriel français ? C’est le pari osé que relève Nicolas Lambert avec Le maniement des larmes, jubilatoire plongée dans les coulisses du pouvoir. »